Double je, une exposition par Mathias Kiss

Cet article est le tout premier dans cette rubrique « Arts… ». Ici, je publierai des articles sur les artistes qui m’intéressent ou tout simplement, qui m’ont charmé par leur talent.

Alors le sujet de mon premier article est l’artiste Mathias Kiss, qui vient de créer une exposition intitulée Double je, artisans d’art et artistes au Palais de Tokyo. Avant cette exposition qui marque sa notoriété dans la scène de l’art, Mathias Kiss passait 15 ans à exercer son métier d’artisan/restaurateur et à s’interroger sur le lien entre le passé et le présent dans l’habitat. Sa réflexion se révèle à travers ses oeuvres qui mélange entre un savoir-faire artisanal (la peinture ornée avec les feuilles d’or) et un talent artistique (la sculpture). Cela donne lieu à un univers fantaisiste où l’artiste invite les spectateurs à entrer dans un voyage nostalgique mêlant le passé et le présent.

mood_jpg_6704_jpeg_7850.jpeg_north_499x_white

À l’exposition Double je, artisans d’art et artistes, les spectateurs se promènent entre les structures « déstructurées » en quelque sorte : les fragments de mur baroques, les installations de boîtes en bois ou des sculptures de fragments de miroir, corniches… . Mathias Kiss a constaté lui-même dans un entretien avec TV5 Monde « Je déconstruis […] j’aime prendre des morceaux, des fragments du code haussmannien, que ce soit des corniches ou la dorure, c’est la même réflexion sur la déformation de matériaux… » Alors, avec Mathias Kiss, la décoration d’intérieur prend tout une autre allure : celle d’un savoir-faire artisanal, d’une réflexion créative mêlant le passé et le contemporain.

_dsc0039_jpg_6462_north_1160x_white

l_exposition__double_je__au_palais_de_tokyo_3469.jpeg_north_660x_white

Leave a comment

Your email address will not be published.


*