La pollution « sculptée » par Fabrice Monteiro

La pollution est parmi les premiers enjeux problématiques en Afrique et en particulier au Sénégal, pourtant peu de personnes en parlent. Cela ne veut pas dire que tout le monde baisse les bras ! Au contraire, un activiste écologique et également photographe appelé Fabrice Monteiro a décidé de « sculpter » des costumes à partir des déchets et des objets trouvés partout. Le photographe récupère les déchets avec les aides des autres, les lave puis les assemble en costumes gigantesques. Des canettes, des câbles en plastique, des feuilles, des plumes…tout est méticuleusement travaillé pour donner des « vêtements » très particuliers en résultat. Par la suite, un mannequin arrive pour les porter et Fabrice Monteiro va faire la mise en scène pour photographier. Il a réalisé une série appelée Prophecy, constituée de dix photographies dont chacune met en avant une ville différente et ses problèmes environnementaux. Comme ces deux photos ont montré ci-dessous, l’enjeu s’avère beaucoup plus grave et problématique, qui touche non seulement aux forêts, aux déchets, au manque de végétation (les feuilles vertes dans Untitled no 6 sont bien mises en valeur et constitue un véritable contraste au paysage terne et aride) mais aussi à l’insalubrité de l’eau, aux rejets toxiques (si l’on remarque bien, la fuite d’un liquide rouge et la présence des cornes de taureaux font penser à une intoxication, une meurtre). De nouveau, grâce au talent de photographe et de sculpteur, Fabrice Monteiro parvient à créer un charme « chaotique » à partir des choses rejetées.

fabrice monteiro prophecy photography

Untitled no 6, 2014

fabrice-monteiro-the-prophecy-senegal-designboom-03

Untitled no 3, 2014

Source : Design Boom

 

 

Leave a comment

Your email address will not be published.


*